Prise de médication à l’école


septembre 2017

AUX PARENTS / TUTEURS DES ÉLÈVES DE L’ÉCOLE L’ENVOLÉE

OBJET : Prise de médication à l’école

Par la présente, nous tenons à vous informer des consignes à suivre pour la prise de médication de votre enfant à l’école.

"3. CONDITIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LA MÉDICATION À L’ÉCOLE"

Le code des professions a défini un cadre légal qui permet aux personnes qui agissent pour le compte d’une école d’administrer aux jeunes des médicaments selon certaines conditions. Cette activité d’exception nécessite un encadrement professionnel de la part du SSSSL. Ainsi, l’administration de médicaments à l’école doit respecter les critères suivants :

• L’autorisation parentale ou du jeune de plus de 14 ans est requise afin que le personnel de l’école ou du service de garde puisse administrer un médicament. Aucun médicament ne peut être administré si le formulaire d’autorisation n’est pas complété et signé par le titulaire de l’autorité parentale. Lorsque le médicament nécessite des ajustements, le parent doit compléter à nouveau un formulaire d’autorisation. Le personnel de l’école doit conserver une copie du formulaire d’autorisation et remettre l’original du formulaire d’autorisation à l’infirmière.

• Seuls les médicaments prescrits (par un professionnel de la santé autorisé à prescrire tel un médecin) peuvent être administrés à l’école. Le médicament prescrit doit être envoyé à l’école dans le contenant d’origine portant l’étiquette fournie par le pharmacien. L’étiquette de la pharmacie identifiant le médicament fait foi de la prescription médicale dans la mesure où l’on y retrouve les informations suivantes :

 Le nom du médecin / professionnel de la santé qui a prescrit le médicament ;  Le nom et prénom de l’enfant ;  Le nom du médicament, la quantité à administrer et la fréquence ;  Les précautions particulières s’il y a lieu (ex : avec ou sans nourriture…) ;  Le lieu de conservation (exemple : réfrigérateur).

Dans le cas de l’administration de médicament par injection (insuline…) ou d’un médicament d’urgence (épipen, glucagon…), le parent doit toujours remettre une copie de l’ordonnance médicale à l’infirmière du CSSSL".